Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le site officiel des années 90

Les années 90 : Actualités, Musique, TV, Sport, Radio, Films, Politique, Peoples. Le site des années 90.

La fin de "Les Niouzes" et de Ruquier sur TF1 en 1995

  LA nouvelle tombe sur les téléscripteurs lundi 5 septembre 1995, à 10 h 24 : l'émission de Laurent Ruquier « Les Niouzes » est arrêtée par TF1, une semaine seulement après son apparition sur le petit écran. Quelques minutes plus tard, un fax laconique parvient à notre rédaction : « TF1, Thierry Ardisson et Laurent Ruquier ont pris la décision, d'un commun accord, d'arrêter « Les Niouzes », l'émission n'ayant pas rencontré l'adhésion du public. TF1, Thierry Ardisson et Laurent Ruquier sont décidés à poursuivre leur collaboration sur de nouveaux projets. » Fin du communiqué. Nous n'en saurons pas plus. Nos tentatives de joindre Laurent Ruquier, le concepteur de l'émission qui vient, le matin même, d'inaugurer une nouvelle émission sur France-Inter, ou de contacter Thierry Ardisson, le producteur, qui accumule décidément les échecs télévisés depuis quelques années, resteront évidemment infructueuses.

Christophe Dechavanne, qui a essuyé le même camouflet, et Michel Drucker qui a eu chaud, un temps, l'année dernière déclinent également notre offre d'interview. A 13 h 19, un nouveau fax de la chaîne nous apprend que c'est la trop fameuse série américaine « Alerte à Malibu » qui remplacera la défunte émission de l'équipe Ruquier. Sans surprise.

Depuis deux jours, le ton employé pour évoquer ce vrai faux journal ne donnait pas cher de la peau de l'émission : vendredi, l'AFP se fendait d'une dépêche pour annoncer que les 6,5 points d'audience enregistés par « Les Niouzes » le premier jour (23,4% de parts de marché) étaient tombés à 5,8 points, déjà, le lendemain (20,5% de parts de marché), soulignant que « TF1 se plaçait ainsi en deuxième position derrière le « 19-20 » de France 3 pour cette tranche horaire d'access prime-time ».

Dimanche, l'émission de Canal +, « Télé Dimanche », remettait le couvert sur cet échec annoncé en interrogeant Etienne Mougeotte qui, faisant mine de calmer le jeu, disait vouloir laisser à l'émission « le temps de s'installer et de trouver son public » et ajoutait que ce type d'émission est « difficile parce que c'est difficile de faire rire ». « Je crois qu'ils ont commencé en faisant une bonne première semaine, maintenant, c'est à eux de continuer et c'est à eux de rencontrer ce public », concluait-il.

Lundi matin, enfin, à quelques heures de l'annonce faite par TF1, le chroniqueur télé du journal « Libération » lui concoctait un enterrement tout ce qu'il y a de première classe, jugeant en termes fielleux qu'elle « sentait déjà le sapin » ! Il faut dire qu'on était alors à quelques heures de la reprise en fanfarre de « Studio Gabriel », le « talk-show » de Michel Drucker qui a mis trois mois à s'installer l'année dernière, mais qui semble avoir trouvé ses marques pour cette deuxième saison après avoir obtenu 25,5% de parts de marché, en progression constante, en fin d'année dernière.




Sport : Le PSG gagne la coupe d'europe
Ciné Dimanche sur TF1, Deux films sinon rien !
G-SQUAD : "Aucune fille au monde"

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article