"Deep Blue" bat Kasparov aux Echecs en mai 1997

Publié le 3 Mai 2010

 

Deep Blue est un superordinateur spécialisé dans le jeu d'échecs par adjonction de circuits spécifiques, développé par IBM au début des années 1990 et qui a battu le champion du monde d'échecs Garry Kasparov en 1997, mais hors conditions exigées lors des championnats.

 

C'est l'aboutissement du projet ChipTest, lancé par les étudiants Feng-hsiung Hsu, Murray Campbell et Thomas Anantharaman au laboratoire de l'Université Carnegie Mellon en 1985. Renommé Deep Thought en 1988, le projet est devenu Deep Blue en 1993.

Deep Blue a rencontré le champion du monde d'échecs du moment, Garry Kasparov, le 10 février 1996. La machine remporte la première partie, mais Kasparov remporte trois autres parties et le match se solde par 4-2 en faveur du champion. Deep Blue de 1996 mesurait 2m de haut et pesait 700 kg. Il s'agissait d'un super-calculateur IBM (RS/6000 Scalable POWER parallel Systems) dont chacun des 32 processeurs consacrés au calcul pur a été connecté à une carte comprenant 8 processeurs dédiés aux échecs, soit au total 256 processeurs spécialisés fonctionnant en parallèle.

 

En mai 1997 a lieu le match revanche en six parties entre Deep Blue (parfois surnommé Deeper Blue à cette occasion) et Kasparov. Pour la première fois de l'histoire, le champion du monde dut s'incliner contre l'ordinateur, sur le score de 2,5 à 3,5 (+1 =3 -2). En 1997, Deep Blue pesait 1 tonne 4 et mesurait 1,80 m. Il fallait 20 personnes pour qu'il fonctionne. En juin 1997 Deep Blue occupait la 259ème place au TOP500 des supercalculateurs et avait une puissance de 11.38 GFLOPS.

 

Deep Blue calculait alors entre 100 et 300 millions de coups par seconde, il pouvait calculer de 12 demi-coup de profondeur en moyenne. Les grands maîtres d'échecs Miguel Illescas, John Fedorowicz, Nick De Firmian et Joel Benjamin aidèrent à sa conception, notamment de sa bibliothèque d'ouverture.

 

Cette victoire a été contestée par Kasparov car l'équipe de programmeurs de Deep Blue avait accès à toutes les parties de Kasparov, tandis que celui-ci n'avait pas eu accès à la liste chronologique des parties jouées par Deep Blue. Kasparov a également prétendu que certains coups étaient l'œuvre d'un grand maître, sans toutefois pouvoir en apporter de preuve.

Une autre cause est à rechercher dans la stratégie de Kasparov, qui s'est écarté rapidement des sentiers battus de la théorie dans certaines parties, ce qui s'est retourné contre lui dans la dernière partie.

 

Grâce à son incroyable force de calcul, Deep Blue a joué lors de ce match quelques coups de la classe d'un grand maître, dont l'un, abondamment commenté dans les revues spécialisées, a complètement déstabilisé Kasparov. Il n'a pas cependant complètement convaincu de la supériorité des logiciels d'échecs, comme le montre la première partie.

 

En dépit des demandes de Kasparov, il n'a pas été possible d'organiser un match revanche, l'ordinateur ayant été démantelé et ses concepteurs assignés à d'autres projets.

 

 

Decouvrez toutes les technologies des années 90 : Technologie

 

 

 

Rédigé par Blog90

Publié dans #Technologie

Repost 0
Commenter cet article