L'affaire Tapis/Adidas/Crédit Lyonnais dates clés pour comprendre.

Publié le 9 Septembre 2010

 

 

Affaire Adidas : Bernard Tapie contre le Crédit Lyonnais

 

L'affaire Adidas opposant Bernard Tapie au Crédit Lyonnais en quelques dates :

- 7 juillet 1990 : le groupe Bernard Tapie achète 80% d'Adidas pour 244 millions d'euros.

- 15 janvier 1991 : il rachète les 15% d'Adidas détenus par le groupe suisse Metro.

- 18 décembre 1992 : Tapie met en vente Adidas pour 317 millions d'euros et charge une banque de trouver un acquéreur.

- 15 février 1993 : annonce de la vente d'Adidas pour 315,5 millions d'euros à "un groupe d'investisseurs publics et privés", dont le Crédit Lyonnais (CL).

- 8 novembre 1994 : Tapie affirme que le CL détient de façon occulte plus que les 19,9% officiels d'Adidas. La banque dément.

- 14 décembre 1994 : Tapie est personnellement placé en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Paris (TCP).

- 26 décembre 1994 : Robert Louis-Dreyfus, président du Directoire d'Adidas depuis avril 1993, prend le contrôle d'Adidas pour 701 millions d'euros.

- 4 juillet 1995 : Tapie réclame au CL les 229 millions de plus-value dégagés lors de la cession.

- 17 novembre 1995 : Louis-Dreyfus introduit Adidas à la Bourse de Francfort pour 1,677 milliard d'euros.

- 7 novembre 1996 : le TCP condamne le CL à verser à Tapie une provision de 91,5 millions d'euros.

- 12 octobre 1998 : Devant le TCP, Tapie réclame 990 millions d'euros au CL pour "montage frauduleux". Le tribunal transfère le dossier à la cour d'appel.

- 19 février 1999 : la cour d'appel annule la provision de 91,5 millions d'euros.

- 12 novembre 2004 : la cour d'appel de Paris autorise une médiation entre Tapie et l'Etat pour un accord amiable.

- 12 avril 2005 : Echec de la médiation, l'affaire doit être plaidée. Tapie réclame toujours 990 millions d'euros.

- 30 septembre 2005 : La cour d'appel condamne le Consortium de réalisation (CDR), gestionnaire du passif du CL, à payer 135 millions d'euros à Tapie . La cour fixe le préjudice subit par Tapie à 66 millions d'euros augmentés de l'inflation et de la hausse du titre Adidas.

- 12 janvier 2006 : l'Etat autorise le CDR à se pourvoir en cassation.

- 6 octobre 2006 : Devant la Cour de cassation, le parquet général se prononce en faveur de Bernard Tapie

 

A écouter

Sound90 : La bouche "Sweet dream" (clip-vidéo)

Emission "Disney Parade" les génériques (Vidéo)

Série : Classe Mannequin M6 (clip Vidéo)

Rédigé par Blog90

Publié dans #Eco-Marketing90

Repost 0
Commenter cet article