L'indépendance de la Namibie en Mars 1990

Publié le 8 Mars 2010



Il y a 20 ans !  en Mars 1990.

La cérémonie solennelle a lieu en présence de 25 000 personnes dans le grand stade de Windhoek. Sont présents le président sud-africain Frederik de Klerk, Nelson Mandela libéré depuis février 1990, le chef de l'OLP Yasser Arafat, le président égyptien Hosni Moubarak. Les États-Unis et l'Union soviétique sont représentés par leur ministre des Affaires étrangères, James Baker et Edouard Chevardnadze. Le drapeau sud-africain est amené, marquant la fin de l'administration du gouvernement de Pretoria, avant que Sam Nujoma prête serment devant le secrétaire général de l'ONU. Pendant deux jours, de multiples défilés ont lieu dans les rues des villes mais les plus importants sont concentrés sur la Kaiser Strasse de Windhoek, bientôt rebaptisée avenue de l'indépendance.


Le nouvel État namibien, le 160e membre des Nations unies, hérite de nombreux atouts dont celui de figurer immédiatement dans le peloton des cinq pays les plus riches d'Afrique (en termes de PIB) avec l'Afrique du Sud, la Libye, le Gabon et le Botswana. Disposant d'un réseau routier moderne (au sud du parc d'Etosha), elle est totalement dépendante de la République sud-africaine (son principal fournisseur et son principal client à plus de 90 %) laquelle a néanmoins gardé le contrôle du port de Walvis Bay (elle ne le rendra qu'en 1994 après de longues négociations) et avec qui elle partage une union monétaire et douanière.


Rédigé par Blog90

Publié dans #Politique

Repost 0
Commenter cet article